Masterclass Abdelatif Mitrab, professeur achats au Maroc

Découvrez l’interview d’Abdelatif Mitrab, professeur achats et sourcing et grand expert des achats au Maroc et plus largement en Afrique. Dans cette vidéo il revient sur son passé puis partage sa vision des pratiques achats et du métier achats au Maroc. Enfin, il nous donne quelques conseils pour permettre aux acheteurs d’améliorer encore leurs pratiques.

Depuis plusieurs années maintenant, le métier achats se développe bien au Maroc.

J’ai eu personnellement l’occasion de travailler pour plusieurs entreprises marocaines en formant et en accompagnant les dirigeants et les équipes achats. Le mouvement est lancé et pourtant il y encore beaucoup à faire pour faire reconnaître les achats comme une fonction stratégique pour les entreprises.

Nous avons organisé il y a quelques années les premières conférences achats (et j’en garde un super souvenir). Aujourd’hui les écoles s’organisent et proposent des formations de bon niveau (ESITH, ESCA, …). Les acheteurs s’organisent et  créent des réseaux comme l’AMCA par exemple.

Dans cet article, je vous propose une interview Masterclass d’Abdelatif Mitrab. Abdelatif est professeur achats et sourcing au sein de l’ESITH et a créé l’observatoire national des achats Maroc.

Vous pouvez retrouver sur la chaîne YouTube d’apprendre-les-achats cette interview.

Masterclass, c’est quoi ? J’irai interviewer chaque mois les hommes et les femmes qui font l’histoire des achats. Nous retrouverons ces vidéos dans notre rubrique Masterclass.

Je vous propose ci-après les principaux extraits de cette interview.

(Fabrice) Alors aujourd’hui, tu enseignes les achats ?

(Abdelatif)

Oui, je suis un professeur des achats mais pas uniquement, j’enseigne également le sourcing et les appros et je porte aussi la casquette d’un consultant expert des achats.

Casablanca, capitale économique du Maroc. Les pratiques achats au Maroc

Tu interviens dans les entreprises ?

Oui, en effet, j’ai 30 années d’expérience dans ce domaine ce qui me permet d’intervenir auprès des entreprises. Je fais des diagnostics stratégiques, mais également de la formation continue et initiale.

On est sur ce blog « Apprendre les achats » et donc ce qui nous intéresse, c’est comment on développe ? Comment on se développe ? Qu’est-ce qui se passe ?  Quelles sont les bonnes pratiques ?

On sent qu’il se passe des choses et puis quelquefois, on sent que ça reste un petit peu compliqué, qu’on ne va peut-être pas aussi vite qu’on voudrait.

Peux-tu nous parler des pratiques achats au Maroc ? Quelle est ta vision de l’évolution des achats au Maroc ?

C’est vrai, on sent une évolution avec la présence de plus en plus de cabinets et d’experts aussi bien au niveau local qu’international. Au Maroc, on peut voir l’émergence d’écoles qui commencent à former des acheteurs et notamment l’Esith.

Mon point de vue au niveau sectoriel, c’est que les structures publiques sont moins bien structurées que les structures privées. On peut également noter que 70 % du tissu économique marocain est constitué principalement de PME, de petites entreprises. Par conséquent, au Maroc, on n’est malheureusement pas arrivé à un seuil de maturité suffisant.

Finalement, on peut dire que les achats sont toujours perçus comme une fonction administrative au Maroc, à part pour les multinationales et les grandes structures qui ont une culture achat, économique et de valeur ajoutée plus développée. On parle aussi de Softskills et de Software.

Qu’est-ce que c’est cet observatoire ?  

C’est une première au Maroc ! L’observatoire national des achats au Maroc, va nous permettre de communiquer sur la fonction achat notamment sur les deux blocs. D’une part les achats publics et d’autre part sur les achats privés. Au niveau des achats publics, ça va nous permettre de collecter les données sur le nombre d’appels d’offres…

Il va également nous permettre de recenser des statistiques sur les achats sur le nombre d’appels, le nombre de fois qu’on a annulé les appels d’offres, le panel fournisseur qui est concerné par les appels d’offre travaux… Il permet donc une collecte d’un certain nombre d’informations permettant de faire un diagnostic, de connaître la feuille de route pour permettre de faire évoluer la fonction achats publics.  

Rabat, Maroc, capitale administrative du Maroc. Les pratiques achats au Maroc

Quel est le conseil, quelle est l’idée que tu as envie de leur partager de ce que tu peux voir, de par ton expérience en tant qu’enseignant ? Comment améliorer les pratiques achats au Maroc ?

Quel est le conseil que tu donnerais aux acheteurs qui nous regarde aujourd’hui ?

Un seul conseil, c’est la consigne que tu m’as donnée. Mon conseil, c’est d’être à jour, malheureusement l’évolution de la fonction achat ne cesse de croître. Pour moi, c’est l’autoformation qui prime aujourd’hui si on veut pratiquement maîtriser totalement la fonction achats.

Télécharger ICI la totalité de l’interview en transcription texte

Podcast achats sur les pratiques achats au Maroc

Vous pouvez aussi écouter cette Masterclass sur notre podcast

Pour aller plus loin

La professionnalisation de la fonction achats, livre écrit par Abdelatif Mitrab

Les Achats ont toujours été et resteront une problématique d’optimisation des couts achats (Cout total de possession). La fonction Achats sera amenée à participer de manière proactive au positionnement stratégique de l’entreprise et elle devra s’intégrer plus en amont des phases d’expression.

Le baromètre achats Maroc

En 2015, nous avons réalisé avec l’équipe de Crop and co et l’Esith, une grande enquête sur le métier achats au Maroc ; pratiques, formation, salaires, …

Retrouvez dans ce document les points de repère du métier achats au Maroc.

L’ESITH est une des premières écoles à dispenser un enseignement de qualité sur les achats. Grâce notamment à Abdelatif Mitrab, professeurs achats et sourcing.

L’observatoire des achats Maroc

L’Observatoire National des achats ONA-Maroc couvre les principales problématiques Achats des grandes organisations publiques et privées. Leur mission est assez simple: trouver rapidement une solution efficace pour que le secteur Achats de l’entreprise où ils interviennent, réalise des économies sans rogner sur la qualité de ses achats.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *